Cyril Loizon: « j’envisage de créer un fond caritatif pour aider les éducateurs de l’Aisne provenant…»

Cyril, quelle est ta situation actuelle sportive ?
La procédure s’est achevée à l’audience du 27 janvier 2014 et je suis à nouveau libre. Je ne nie pas non plus avoir reçu quelques appels du pied de certains clubs mais ce n’était pas possible d’y répondre.

Quelles ont été tes occupations depuis la rupture de ton contrat ?
Depuis, j’ai pu profiter de ma famille et j’ai continué d’enrichir ma pratique en rendant visite à des entraîneurs amateurs ou professionnels avec lesquels j’ai pu échanger. J’ai par exemple passé une semaine en fin de saison dernière très enrichissante en compagnie de mon ami Olivier Guégan (ex adjoint de fournier) à Reims avec la ligue 1 et j’en ai profité pour aller voir de nombreux matchs de tous niveaux dans la peau d’un spectateur pour une fois.

A quel niveau de procédure se situent les différentes instructions ?
Après la FFF, c’est l’audience de jugement du tribunal qui m’a donné gain de cause et qui a rendu un verdict positif contre cette injustice. En octobre, le club avait reconnu de lui-même que la mise a pied était injustifiée. Il faut savoir que le club m’avait licencié parce que je n’étais pas allé voir les matchs en tant que spectateur pendant ma mise à pied…c’était irréel et dénué de sens ! Je remercie le très compétent Maître Cheyap qui a été plus qu’un avocat dans cette affaire. Nous serons amener à travailler ensemble à l’avenir vu son implication dans le domaine sportif et footbalistique.
Ce qui me dérange le plus, c’est que mon fidèle staff et moi avons été privé d’une fin de saison palpitante pour lutter pour l’accession en CFA2 (nous étions seulement à 1 pt de l’OSQ) et d’une finale de coupe de l’Aisne…c’est frustrant et décevant car nous faisions un travail énorme ! Imaginez vous qu’en début de saison personne n’aurait parié un centime sur le fait que l’on puisse atteindre ce niveau de jeu et de performance avec tellement peu de moyens, de budget et 25 départs ! Hervé Foubert me disait récemment n’avoir jamais vu une équipe de DH de l’Aisne jouer comme la notre l’année dernière. C’était un grand compliment de sa part.
Nous réussissions quelque chose d’exceptionnel dans un contexte humain catastrophique. Nous n’étions pas payé et j’ai même du plusieurs fois payer de ma poche pour que certains joueurs aient de quoi manger à la fin du mois. Je ne parlerai même pas des promesses non tenues et des histoires d’argent dans le club …
Je ne reviendrai pas non plus sur la cacophonie dans le club qui a suivi cette mise à pied incompréhensible mais une chose est certaine, tous les évènements qui ont suivi ont crédibilisé l’absurdité de cette décision !!!
J’ai beaucoup apprécié le soutien publique de joueurs comme Diaw dans le match contre l’ OSQ (le meilleur buteur de l’équipe et du championnat), de Leonardo (le meilleur joueur de l’équipe) ou encore Thomas Maillet (joueur/éducateur) par exemple dans les journaux.
Bien entendu j’ai été touché par l’engouement conduisant 74 personnes membres du club a signer une pétition pour me faire revenir, à afficher des banderoles et tifos dans le stade afin de réclamer mon retour ! Je pense que c’était du jamais vu en DH (rires). Malheureusement tout cela fut en vain et appartient au passé…
Aujourd’hui je souhaite sincèrement au club, dirigeants, supporters et entraîneurs de s’en sortir mais les dégâts sportifs, humains et financiers causés depuis plusieurs années y sont tellement importants que leur passion ne sera peut être pas suffisante.
En revanche, les procédures pour usurpation sont toujours en cours donc je ne m’exprimerai pas dessus.

Quel bilan dresses tu des tes dernières saisons sur le banc de touche ?
D’un point de vue générale, je viens d’enchaîner à seulement 33 ans ma 15°année d’entraîneur et tous mes diplômes (jusqu’au BEES 2 degré inclus)  sans jamais calculé le temps passé qui est plutôt conséquent. Quelque soit la catégorie ou la fonction, j’ai toujours pris beaucoup de plaisir a gérer et cumuler des fonctions auprès des seniors DH, des jeunes nationaux, des sport études, des sélections de jeunes en coupe nationale, des détections pour les gardiens de but en équipe de France jeunes et de mes prérogatives d’élu pour la ligue …
D’un point de vue plus particulier, ces 6 dernières années ont été plutôt riches et ce qui me vient à l’esprit ce sont : le parcours en Gambardella et la magnifique victoire au red star à St Ouen avec les 18 ans de l’OSQ, la montée en 17 nationaux, les matchs gagnés à Strasbourg et Sedan dans les centres de formations en U17 nat, le titre de champion de France en UNSS, le quadruplé réalisé en Coupes et Championnat en 2008, mon premier match à la tête de l’OSQ, le parcours en Coupe de France en 2011, la finale de Coupe de Picardie senior face à l’Amiens SC et le début de saison exceptionnelle avec Fresnoy où nous avons enchaîné 8 victoires d’affilée (championnat et coupe) dont l’élimination de Roye en Coupe de France (CFA) . Ma plus grande satisfaction restera quand même d’avoir créé et développé le centre d’études et d’entraînement en football dont bénéficie toujours l’olympique de St Quentin et qui reste une référence.
Au-delà de tout cela, j’ai eu la chance d’être suivi depuis plusieurs années par un staff fidèle composés de dirigeants et éducateurs incroyables humainement tels que Francis Drot, Thierry Laskowski, Jean Marie Ducastelle, Eric Cornée, Philippe Oudot, Stéphane Grémiaux, Jean Paul Arsène pour ne citer qu’eux et d’avoir eu dans les mains en sélection et en club quelques joueurs talentueux qui font déjà parler d’eux chez les pros.

Quel est ton avenir sportif ?
D’un point de vue général, avec la somme qui ne concerne pas les salaires, j’envisage de créer un fond caritatif pour aider les éducateurs de l’Aisne provenant des milieux ruraux et/ou défavorisés du département afin de les aider à se former au certificat fédéraux et ainsi améliorer les conditions d’accueil de notre football de masse.
D’un point de vue sportif, en ce moment, j’apporte mon aide auprès de la ligue de Picardie où j’officie de puis un an en tant que président de la commission technique et de la commission régionale du statut des éducateurs.
Ensuite, je pars en mars à Clairefontaine suivre ma formation de directeur technique et sportif de club de niveau national.
A moyen terme, je compte reprendre un club ou une équipe, j’ai toujours été dans la logique d’un bâtisseur donc je serai ouvert pour des projets qui s’inscrivent dans cette logique comme j’ai pu le faire pendant de nombreuses années à l’Olympique de st Quentin.… mais surtout je profite et prends du plaisir auprès de ma femme et mon bébé !

You must be logged in to post a comment Login