Le Père Noël est une ordure pour Longueau - Footpicardie

Le Père Noël est une ordure pour Longueau

Après avoir fêté en quelque sorte Noël avant l’heure, avec une mise au vert à Clairefontaine, Longueau a été éliminé lourdement samedi soir au stade Moulonguet par Croix (0-7).

Du paradis de Clairefontaine, où ils ont vécu une mise au vert inoubliable, les Longaquatiens ont connu l’enfer samedi soir au stade Moulonguet où ils se sont inclinés face à Croix (0-7). En pleurs, les joueurs et leur entraîneur, Cyrille Chaillou ont quitté la pelouse sous une haie d’honneur en serrant les mains de leurs adversaires. Durant la première mi-temps, ils ont résisté grâce notamment à leur gardien de but, Bourdet, auteur d’arrêts décisifs face à deux reprises de Carvalho (14e, 30e), deux coups francs de Lorthiois (18e, 29e) sans oublier les sauvetages de Delcuse (24e,, 40e).

Sérieux et appliqués, les Nordistes ont fini par faire craquer l’équipe longaquatienne en début de seconde période. Sur un tir de Hassani, intenable, repoussé par Boquillon, Obino marque le premier but (0-1, 47e). Six minutes plus tard, Longueau réagit et se crée une belle occasion par Gaëtan Tassart, servi par Owané, mais Atrous détourne son tir du pied. «  Après, leur expérience a fait la différence, estime l’attaquant picard, même si on a tout donné.  » Effectivement, Croix va hausser le ton et Longueau va plonger à une vitesse vertigineuse. Zmijak transforme un penalty pour une faute sur Hassani (0-2, 58e). Robail, servi encore par Hassani, inscrit le troisième but (0-3, 62e). Puis Obinon d’une superbe reprise de volée en pleine lucarnen alourdit la marque (0-4, 64e) avant trois autres buts signés Betina (71e), Lorthiois sur penalty (74e) et Delacourt (77e).

«  Sept buts, c’est beaucoup. Le score est sévère, regrette Cyrille Chaillou, car notre première période a été de bonne facture face à une équipe de CFA qui jouait très vite. En seconde période, on s’est effondrés rapidement. Physiquement, cela a été compliqué. On a encaissé quatre buts de la 47e à la 64e minute. Pourtant, je les avais prévenus. On va rester sur notre parcours jusqu’à ce huitième tour et notre mise au vert à Clairefontaine. On a vécu un grand moment et cela reste Noël.  »

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le courrier-picard-transparent

Source Photo : Courrier Picard

You must be logged in to post a comment Login