Une galette qui n’a pas réussi à Chantilly…

Contraints à l’exil à Orry-la-Ville et à Gouvieux en raison des travaux effectués dans l’optique de l’installation à Chantilly de l’équipe d’Angleterre pour l’Euro-2016, les footballeurs cantiliens ont enfin retrouvé leur terrain, désormais présenté un peu partout comme «  l’une des plus belles pelouses de France ».

L’US Chantilly n’avait plus disputé la moindre rencontre au stade des Bourgognes depuis le 11 octobre 2015, où ils s’étaient imposés en Coupe de France devant Laon (4-1).

Contraints à l’exil à Orry-la-Ville et à Gouvieux en raison des travaux effectués dans l’optique de l’installation à Chantilly de l’équipe d’Angleterre pour l’Euro-2016, les footballeurs cantiliens ont enfin retrouvé leur terrain, désormais présenté un peu partout comme «  l’une des plus belles pelouses de France ».

Un formidable outil pour l’entraîneur Tamadjian Diakité et ses joueurs… cependant sévèrement corrigés pour l’occasion par Choisy-au-Bac (0-4) !

De quoi altérer le jugement des joueurs de l’US Chantilly, tel l’attaquant Jésus Mafouta : «  C’est une superbe pelouse , mais l’herbe était toutefois un peu haute et aurait pu être mieux tondue… »

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le courrier-picard-transparent

Source Photo : Courrier Picard

You must be logged in to post a comment Login